6ème directive LCB : Le point sur la nouvelle

directive anti-blanchiment de l’Union européenne

Depuis 1991, la stratégie de l’UE pour lutter contre le blanchiment d’argent est centrée sur la transposition d’une succession de directives anti-blanchiment dans le droit national des États membres. La 5e Directive (5AMLD) a étendu les réglementations existantes en matière de lutte contre le blanchiment d’argent aux crypto-monnaies et aux bourses de crypto-monnaies, tout en améliorant l’accès aux données sur la propriété des entreprises et les PPE. Cependant, il y a un manque de cohérence législative sur les infractions de blanchiment d’argent à travers l’UE.

La 6e Directive (6AMLD), qui devra être mise en œuvre au plus tard le 03 juin 2021, cherche à résoudre ces problèmes en harmonisant les définitions des infractions de blanchiment d’argent, en étendant la responsabilité pénale aux personnes morales, en établissant des sanctions plus sévères et en renforçant la coopération entre les États pour la poursuite de la criminalité financière.

Remplissez vos coordonnées pour consulter le rapport, qui couvre les sujets suivants :

• L’UE et les AMLD
• Pourquoi 6AMLD ?
• 6AMLD : Les changements
• Responsabilités et opportunités
• Défis particuliers
• Développements futurs

Remplissez vos coordonnées pour consulter le rapport :