Les institutions financières ont traditionnellement opté pour des solutions logicielles sur site pour les aider à se conformer aux exigences de la lutte contre le blanchiment d’argent, par souci de sécurité, mais beaucoup choisissent aujourd’hui de passer à des solutions basées sur le cloud.

La raison : un paysage financier qui évolue rapidement. Les types de transactions sont très divers et les volumes de transactions ont augmenté. Au cours de la prochaine décennie, les paiements autres qu’en espèces devraient augmenter de 10,5 %, pour atteindre près de 2 000 milliards en 2029. D’un point de vue réglementaire, cela a entraîné une complexité accrue. Pourtant, les régulateurs ne sont pas devenus plus indulgents ; au contraire, la non-conformité peut entraîner de lourdes amendes et une atteinte importante à la réputation.

Les solutions basées sur le cloud offrent aux institutions financières une voie vers l’adaptation de leurs processus de lutte contre le blanchiment d’argent afin d’éviter ce sort et de répondre aux exigences actuelles et futures en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. Voici cinq avantages spécifiques à l’adoption d’une solution basée sur le cloud.

Un déploiement et une configuration rapide à distance

Les logiciels basés sur le cloud sont hébergés hors site, soit par le fournisseur, soit par un tiers, ce qui élimine la nécessité d’une installation et d’une configuration sur place. Le déploiement initial des logiciels sur le Cloud est également rapide, surtout si on le compare aux solutions sur site. Il peut généralement être effectué en un après-midi, la mise en œuvre complète étant réalisée en quelques jours, selon le niveau de personnalisation souhaité. Les mises à jour et les corrections de bug sont publiées et installés virtuellement, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de se rendre sur place et que le travail quotidien des agents de conformité n’est pas perturbé.

Des équipes informatiques allégées

Dans un environnement logiciel basé sur le cloud, l’infrastructure informatique nécessaire pour prendre en charge la suite d’outils utilisés par les responsables de la conformité, depuis le contrôle des sanctions jusqu’au logiciel de contrôle des transactions en cours, est généralement gérée par le fournisseur. Ainsi, les institutions financières peuvent rediriger les ressources qu’elles ont pu utiliser pour soutenir une solution sur site vers d’autres initiatives. Si l’on considère que les banques consacrent environ 7 % de leurs revenus à l’informatique, mais seulement 35 % de leur budget à des initiatives innovantes et le reste aux solutions existantes, cela pourrait avoir un impact significatif, non seulement sur les résultats financiers d’une banque, mais aussi sur la création d’un programme de conformité plus efficace.

Un accès à distance sécurisé

Que l’équipe de conformité d’une entreprise soit répartie géographiquement par choix ou en raison de circonstances atténuantes, les logiciels basés sur le Cloud permettent de le faire facilement et en toute sécurité. Les responsables de la conformité peuvent se connecter en toute sécurité à un environnement de conformité virtuel, où qu’ils se trouvent et, souvent, avec n’importe quel appareil (ordinateur portable, appareil mobile, etc.), et traiter les alertes de n’importe où ; il leur suffit seulement d’une connexion Internet. Compte tenu de la rapidité avec laquelle les alertes peuvent s’accumuler, cette souplesse permet de signaler à temps les activités suspectes et d’éviter les retards impossibles à résorber.

Une solution flexible

Comme de nombreuses solutions de cloud computing sont basées sur un abonnement (SaaS, ou software-as-a-service) et que le déploiement est un processus rapide et relativement simple, il est facile pour les institutions financières d’adapter leur utilisation des logiciels aux besoins de l’entreprise. Ainsi, si une entreprise traite et doit filtrer, par exemple, 40 000 transactions par jour une année, mais que ce nombre passe à 60 000 l’année suivante, votre logiciel de supervision des transactions peut facilement s’adapter à cette croissance. Différents ensembles de règles, ainsi que des fonctionnalités ou d’autres outils complémentaires, peuvent également être ajoutés, soustraits ou personnalisés lorsque l’appétit pour le risque ou l’approche commerciale d’une entreprise change.

Une capacité à tirer parti des technologies innovantes

La complexité de l’environnement réglementaire signifie que les institutions financières doivent tirer parti des nouvelles technologies pour à la fois remplir leurs obligations de conformité et rester compétitives dans un domaine de plus en plus encombré. En effet, les organismes de réglementation encouragent même la « mise en œuvre d’approches innovantes… afin de renforcer le système financier contre les activités financières illicites ».

L’automatisation, les analyses avancées et les données volumineuses offrent une voie claire vers le succès dans ce domaine. Si les solutions sur site sont capables d’intégrer ces technologies, il est coûteux de les mettre à jour et de les gérer régulièrement. En outre, à mesure que de plus en plus d’entreprises passeront au cloud, l’accès aux nouvelles technologies se fera par défaut sur le cloud. Par conséquent, les solutions sur site risquent d’être moins bien accueillies à l’avenir.

La conformité est facilitée de nombreuses façons par les solutions basées sur le cloud. Cependant, pour en récolter les bénéfices, il est essentiel que les institutions financières comprennent l’approche de leur fournisseur de logiciels en matière de sécurité de l’information. Lorsqu’une institution financière subit une violation de données, elle risque d’exposer les informations d’identité sensibles de ses clients – ce qui est très convoité par les criminels mêmes que les programmes de conformité LCB sont mis en place pour arrêter. Par conséquent, lorsque vous choisissez un fournisseur, il vous faut un fournisseur qui met la sécurité de l’information au premier plan et qui est proactif en matière de réduction des risques.

 

Pour en savoir plus sur ce qu’il faut rechercher lors de l’évaluation de l’infrastructure de sécurité d’un fournisseur de logiciels en ligne, cliquez ici.

 

0
Share:

En continuant de naviguer sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Plus d'information

Les paramètres des cookies de ce site Web sont réglés de manière à "autoriser les cookies" afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Vous consentez aux cookies si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter".

Fermer