Base des connaissances

Logiciels de supervision des transactions LCB : comment gagner du temps dans le cadre de votre processus LCB/FT

aml transaction monitoring software

Afin de satisfaire aux exigences de conformité LCB/FT, les banques et les établissements financiers doivent superviser les transactions de leurs clients pour détecter des signes d’activité de blanchiment d’argent. Toutefois, comme ce processus exige des entreprises qu’elles collectent et analysent un volume de données important, la supervision manuelle des transactions peut être gourmande en ressources et en temps et laisser place à des erreurs humaines coûteuses. En revanche, un logiciel de supervision des transactions pour lutter contre le blanchiment (LCB) aide les entreprises à atténuer ces facteurs en augmentant la précision et l’efficacité et en améliorant leur niveau de conformité.

Pour tirer le meilleur parti de leur logiciel de supervision des transactions, les entreprises doivent non seulement savoir comment le déployer pour exécuter leur processus LCB/FT, mais aussi comprendre combien il est important pour soutenir leurs efforts de conformité.

Qu’est-ce qu’un logiciel de supervision des transactions pour lutter contre le blanchiment ?

Un logiciel de supervision des transactions qui permet de lutter contre le blanchiment d’argent est une technologie qui détecte les transactions suspectes des clients pouvant indiquer une activité de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme. Un logiciel LCB a le même objectif que la supervision manuelle des transactions, mais il permet aux banques et aux établissements financiers d’automatiser l’analyse de leurs données en temps réel et de manière continue dans le cadre de leur programme LCB/FT au sens large.

Un logiciel de supervision des transactions LCB peut avoir les mêmes prérogatives qu’une supervision manuelle des transactions pour traiter tous les types de transaction, d’opération de change, de transfert de fonds ou d’activité de crédit qu’un établissement financier peut être amené à gérer. Le mécanisme de supervision peut être configuré pour détecter tout un éventail de comportements spécifiques et notamment :

  • Les transactions dépassant un certain seuil
  • La fréquence des transactions sur une certaine période
  • Le comportement inhabituel ou inédit d’un compte client
  • Les transactions impliquant des personnes inscrites sur une liste internationale de sanctions
  • Les transactions impliquant des personnes politiquement exposées (PPE)
  • Les transactions avec des pays à haut risque
  • Les transactions qui ne correspondent pas au profil de risque d’un client
  • La couverture médiatique négative d’un client pouvant indiquer une évolution de son profil de risque

Les logiciels de supervision des transactions offrent de multiples avantages pour le processus LCB/FT et notamment :

  • Une capacité de détection : Les logiciels de supervision des transactions peuvent détecter les comportements suspects lorsqu’un client interagit avec les services de l’entreprise.
  • Des performances :Le logiciel de supervision garantit un processus efficace et précis tout en réduisant au maximum les faux positifs.
  • De la facilité d’utilisation :Les entreprises peuvent déployer un logiciel de supervision des transactions rapidement et facilement sans qu’une formation ou des connaissances techniques approfondies soient indispensables.
  • Une définition des priorités : Grâce à un logiciel de supervision, les entreprises peuvent gérer automatiquement leurs priorités au niveau réglementaire et classer leurs clients selon le niveau de risque qu’ils représentent.
  • De l’adaptabilité :Un logiciel de supervision des transactions peut être configuré facilement pour gérer différents niveaux de risque et environnements réglementaires sans nécessiter de support technique.
  • De la confiance :Les entreprises peuvent choisir un logiciel de supervision des transactions qui a fait ses preuves, qui offre un certain niveau de confiance sur le marché et qui a déjà été utilisé pour des audits et des enquêtes.

Pourquoi est-il important d’utiliser un logiciel de supervision des transactions LCB ?

Dans l’Idéal, chaque client d’une banque ou d’un établissement financier devrait être soumis à un certain niveau de vigilance LCB/FT pour éliminer toute menace criminelle et satisfaire aux exigences de conformité. Malheureusement, le volume de données liées aux transactions à analyser est tel que cela rend cette solution tout simplement impossible. Cependant, en automatisant cette analyse avec un logiciel de supervision des transactions, les entreprises peuvent déployer efficacement une approche de la lutte LCB/FT fondée sur le risque et qui leur permet de trouver un juste équilibre entre leurs ressources et leurs obligations de conformité.

L’approche fondée sur le risque est recommandée par le GAFI  et au cœur des réglementations LCB/FT de la plupart des juridictions de la planète. Dans le cadre d’une approche basée sur le risque, la supervision des transactions devra être souple pour que les entreprises puissent appliquer des mesures de supervision plus fortes aux clients à haut risque et des mesures plus légères aux clients à faible risque. Le logiciel de supervision des transactions est devenu un élément essentiel de l’approche fondée sur le risque en matière de LCB. En effet, il permet aux entreprises d’intégrer automatiquement de la souplesse à leur réponse LCB/FT en alignant les règles de supervision des transactions des clients sur leur profil de risque.

En adaptant automatiquement leur réponse LCB, les entreprises peuvent mieux gérer leurs ressources LCB/FT et ménager un équilibre entre leurs obligations de conformité d’une part et les contraintes budgétaires et le service fourni à la clientèle d’autre part. Dans cette optique, les facteurs susceptibles d’influer sur la réponse LCB automatisée du logiciel de supervision des transactions sont notamment :

  • La nature, l’ampleur et la complexité des activités d’un établissement financier
  • La variété des opérations d’un établissement financier, y compris la diversité géographique
  • Le profil des clients, des produits et des activités de l’établissement financier
  • Les canaux de distribution ainsi que le volume et l’importance des transactions
  • Le degré de risque lié à chaque domaine d’activité de l’établissement financier
  • La mesure dans laquelle l’établissement financier traite directement avec un client ou passe par des intermédiaires, des tiers, des correspondants ou un accès non direct.

Expertise humaine en matière de lutte contre le blanchiment

Si les logiciels de supervision des transactions offrent des avantages non négligeables en termes d’efficacité et de précision dans le domaine de la lutte LCB/FT, ils gagnent en efficacité s’ils sont associés au jugement et à l’expérience de l’humain. Les méthodes pour blanchir les capitaux et financer le terrorisme évoluent sans cesse, au point que les plateformes logicielles peuvent avoir du mal à s’adapter aux nouvelles menaces. En effet, les logiciels de supervision des transactions eux-mêmes peuvent ne pas répondre de manière optimale à l’évolution des pratiques criminelles ou de la législation. Au final, les entreprises continueront donc de s’en remettre à leur équipe de conformité LCB pour configurer leurs logiciels et répondre ainsi à tout changement inattendu.

C’est pourquoi l’équipe LCB/FT doit évaluer les besoins de l’établissement pour déterminer la plateforme logicielle de supervision des transactions la mieux adaptée à ses contraintes. Entre autres critères figurent l’environnement réglementaire, la clientèle, l’évolution de la réglementation et les besoins de formation du personnel.

Commencez dès maintenant

Notre solution LCB peut vous faire gagner du temps et économiser de l’énergie pour la gestion de votre processus LCB/FT.

Commentaires

Faites-nous part de vos commentaires et suggestions

Leave a Reply

Autres articles :

AML Transaction Monitoring

Supervision des transactions LCB

Qu'est-ce que la supervision des transactions LCB ? Le logiciel de supervision des transactions de…
Lire la suite
corona virus transaction monitoring

Le coronavirus et la surveillance des transactions

Coronavirus et la surveillance des transactions : Gestion de la conformité à la lutte contre…
Lire la suite
money laundering using prepaid cards

Blanchiment des transactions

Qu'est-ce que le blanchiment des transactions ? Avec l'intégration des services financiers aux technologies du…
Lire la suite
Share:

Clause de non-responsabilité : Ce document est destiné à des informations générales uniquement. Les informations présentées ne constituent pas un avis juridique. ComplyAdvantage n'accepte aucune responsabilité pour les informations contenues dans le présent document et décline et exclut toute responsabilité quant au contenu ou aux mesures prises sur la base de ces informations.

Copyright © 2021 IVXS UK Limited (commercialisant sous le nom de ComplyAdvantage)