Knowledgebase

AML Checklist Best Practises

« Smart AML » : une approche intelligente à la conformité

Les systèmes traditionnels de lutte contre le blanchiment d’argent prennent du retard face à l’évolution des menaces : une approche plus intelligente de la conformité à la lutte contre le blanchiment d’argent est nécessaire.

La lutte contre le blanchiment d’argent est au cœur de la conformité, mais les institutions financières du monde entier sont encore confrontées à une série de problèmes d’efficacité. Les approches traditionnelles du processus de conformité à la LCB peuvent entraîner la fonction de bien des façons : une mise en œuvre déficiente, une réglementation en expansion, une complexité administrative, des faux positifs et, pire encore, des faux négatifs, tout cela accaparant rapidement le temps et l’attention des agents de conformité. S’occuper de charges de travail inutiles en matière de lutte contre le blanchiment d’argent entraîne un gaspillage de ressources, une baisse du moral des employés et, si les menaces ne sont pas correctement corrigées et signalées, expose les entreprises à des sanctions pénales potentielles.

Dans cet environnement de plus en plus difficile, les institutions financières doivent penser différemment en matière de conformité à la lutte contre le blanchiment d’argent, en mettant en œuvre des solutions qui sont suffisamment rigoureuses pour satisfaire à leurs responsabilités réglementaires, mais suffisamment souples et efficaces pour détecter et traiter les méthodes criminelles en évolution.

Heureusement, il existe une réponse au défi moderne de la conformité à la loi sur le blanchiment d’argent : la loi intelligente sur le blanchiment d’argent.

Que signifie « Smart AML » ?

Smart AML repositionne la fonction de conformité, allant au-delà du respect des normes réglementaires en adoptant une approche centrée sur les données et soutenue par les dernières avancées technologiques. L’approche LCB intelligente utilise des outils et des ressources spécialisés, configurés en fonction du profil de risque de chaque institution financière, des exigences des organismes de réglementation et de l’expérience du client.

Une nouvelle ère pour la conformité ?

Au cœur de Smart AML se trouve la notion de résolution de vieux problèmes avec de nouveaux outils. De l’amélioration de l’intégration à la déclaration des activités suspectes aux autorités, les institutions financières doivent comprendre les possibilités d’une approche technologique et axée sur les données du processus de conformité à la lutte contre le blanchiment d’argent avant de pouvoir en exploiter le potentiel.

En gardant cela à l’esprit, explorons les façons dont la lutte intelligente contre le blanchiment d’argent peut avoir un impact pratique et positif sur la fonction de conformité à l’aide d’une liste de vérification de la conformité à la LCB.

1. Efficacité de l’intégration

Dans chaque institution financière, l’intégration est un élément crucial à la fois des préoccupations en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et de l’expérience du client. Si le processus est lent ou comporte des retards inutiles, les clients iront probablement ailleurs, mais si le processus n’est pas assez intensif, la conformité peut être compromise. À cette fin, la technologie Smart AML peut consolider plusieurs ensembles de données et réduire considérablement le bruit de l’écran – ce qui a un impact important sur l’efficacité lors de l’intégration.

Le filtrage intelligent : La technologie intelligente vous permet d’adapter votre processus de sélection aux profils de risque spécifiques de vos clients. Cela implique :

  • Mise en place de segments de risque spécifiques pour différents groupes de clients lors de l’embarquement.
  • Accroître l’efficacité en effectuant une sélection par rapport à certaines devises et aux listes de personnes politiquement exposées (PEP) tout en en éliminant d’autres.
  • Configurer des solutions de conformité pour répondre aux défis courants du filtrage, comme les conventions d’appellation équivalentes, et incorporer des solutions de logique floue pour capturer les exceptions idiomatiques.
  • Utilisation d’API RESTful bidirectionnel pour effectuer des contrôles en temps réel. L’automatisation intelligente garantit que les paiements sont traités de manière conforme et efficace, ce qui réduit la charge de travail des employés.

2. Filtrage progressif des paiements

Plutôt qu’un exercice ponctuel à compléter et à signer, Smart AML transforme la conformité en un processus continu qui se poursuit tout au long du cycle de vie du client, en évoluant avec le paysage des menaces qui l’entoure.

Cette capacité donne aux entreprises le pouvoir d’entreprendre une vérification progressive des paiements. Grâce à des données actualisées et à une technologie automatisée, le contrôle progressif des paiements dépasse les limites habituelles de contrôle à l’embarquement en continuant plutôt à effectuer des contrôles lorsque le client s’engage dans certaines activités ou certains types de paiement. En pratique, le filtrage progressif implique :

  • Génération d’une vérification lorsqu’un client effectue son premier paiement ou lorsqu’une transaction particulière franchit un seuil de valeur.
  • Vérification lorsque les clients présentent un comportement financier inhabituel, comme l’envoi d’argent dans un pays étranger.
  • Intégrer des vérifications médiatiques défavorables au processus de filtrage afin d’accroître l’information contextuelle disponible.

Faux positifs

Les meilleures pratiques traditionnelles de conformité à la LCB génèrent souvent un ralentissement important lors du filtrage en raison du volume de données à analyser. Les plus petites erreurs de calibrage peuvent entraîner un plus grand nombre de faux positifs. La technologie Smart AML présente également un avantage dans ce domaine, car elle permet aux entreprises d’isoler et de surveiller de petits lots de transactions et de s’assurer que le volume et la qualité des alertes générées sont adaptés au profil de risque.

3. Surveillance continue des risques

Dans le passé, si l’exposition au risque changeait, une entreprise pouvait devoir attendre d’avoir rafraîchi ses processus de conformité avant de prendre conscience du problème. L’avantage de la LCB intelligente est qu’elle peut être calibrée pour s’adapter au paysage des menaces, offrant aux entreprises un moyen de gérer les risques de manière proactive et de rester conformes même lorsque l’environnement change. Non seulement cela aide les entreprises à rationaliser leurs processus normaux de rafraîchissement des CJC, mais cela élimine la surprise malvenue de découvrir des problèmes de conformité uniquement lorsque les autorités de réglementation appellent.

La technologie AML intelligente permet aux entreprises de réagir aux changements qui les affectent :

  • Listes de sanctions : Dans un climat géopolitique en constante évolution, les listes de sanctions changent rapidement, ce qui signifie que vous devrez peut-être prendre des mesures pour arrêter les paiements en cours.
  • Listes PEP : Vos clients peuvent participer aux élections à tous les niveaux de la politique. Si leur statut change, ils peuvent avoir besoin d’être ajoutés à une liste PEP.
  • Médias défavorables : Lorsque les nouvelles se présentent, votre solution de conformité doit être calibrée pour suivre le rythme des titres qui se développent.

4. Mesures correctives et rapports

Configuré en fonction des besoins individuels de votre entreprise, smart AML peut réduire considérablement le bruit et les faux positifs, mais il n’éliminera évidemment pas complètement les menaces de blanchiment d’argent, ni même la nécessité d’y faire face. Heureusement, la technologie intelligente peut également avoir un impact sur la façon dont vous prenez des décisions concernant les menaces de blanchiment d’argent auxquelles vous faites face, en accélérant la façon dont vous prenez des mesures correctives et faites des rapports, en générant des renseignements utiles et en faisant profiter les clients des avantages de l’efficacité.

Les solutions AML intelligentes intègrent des données contextuelles et l’automatisation pour accélérer le processus décisionnel tout en se connectant à d’autres plateformes afin de rationaliser davantage. Lorsqu’un client enfreint une règle en faisant des affaires dans un pays étranger, par exemple, son profil KYC, informé par une technologie réactive et intelligente, peut avoir déjà indiqué ses plans d’expansion – ce qui signifie que votre entreprise peut réagir rapidement pour remédier à la situation et signaler l’alerte.

Les avantages de la lutte intelligente contre le blanchiment d’argent en matière d’assainissement et de rapports sont les suivants :

  • Pistes d’audit : La capacité de générer une piste de vérification claire signifie que vous aurez toutes les informations nécessaires alignées et prêtes à être utilisées si vous devez donner suite à un rapport d’activité suspecte.
  • Escalade et communication : Assurez-vous que vos outils AML vous permettent d’escalader rapidement vos rapports d’activités suspectes – et, tout aussi important, de communiquer clairement avec votre équipe de conformité.

/vc_column_text]

Comment mesurez-vous l’impact de la lutte intelligente contre le blanchiment d’argent ?

Une approche de la lutte contre le blanchiment d’argent axée sur la technologie et les données ont un impact significatif. La Smart AML se manifeste dans l’expérience client et dans le temps gagné lors du processus de conformité – elle a des effets concrets.

Étude de cas :  Une entreprise dont le taux de correspondance des alertes de contrôle était de 22 % avait ses agents de conformité qui travaillaient sur chaque alerte pendant environ cinq minutes, pour un total combiné de 40 heures par semaine. En adoptant une approche LCB intelligente et en adaptant les critères de sélection aux profils de risque de ses segments de clientèle, l’entreprise a pu réduire à la fois le temps de remédiation et la charge de travail de ses employés. Grâce à cette nouvelle approche, le temps de remédiation a été réduit à trois heures par jour ou moins, ce qui signifie que le temps et l’attention des employés peuvent être redirigés vers l’entreprise.

Les entreprises peuvent évaluer le succès de la mise en œuvre de la technologie intelligente à l’aide de critères qui sont suivis à l’aide de leur liste de contrôle de conformité AML :

  • Intégration : La Smart AML a-t-il permis de réduire le temps nécessaire à l’embarquement ? Le processus de paiement a-t-il été optimisé ?
  • Faux positifs : Le taux de faux positifs et le temps nécessaire pour réduire les faux positifs ont-ils diminué ?
  • Les vrais positifs : Est-il devenu plus facile et plus rapide de repérer les faux positifs ? Est-il plus facile et plus rapide de repérer les valeurs aberrantes ?

Processus internes : La nouvelle approche a-t-elle réduit le travail inutile et optimisé les compétences et les ressources en matière de conformité ?

Des données complètes

Puisque les données sont essentielles à la lutte intelligente contre le blanchiment d’argent, les entreprises devraient examiner attentivement le fournisseur auquel elles font appel pour les obtenir. Quatre facteurs déterminent en gros la qualité des données sur le LCB :

  • Portée : Assurez-vous que votre fournisseur de données couvre la gamme de risques contre lesquels votre organisme de réglementation doit vous protéger. De même, la portée des données de ce fournisseur peut devoir s’étendre au monde entier et à une variété de langues.
  • Données complètes : Les données que vous utilisez dans votre solution AML doivent être riches et détaillées. Les profils des clients devraient être renforcés par de nombreux identifiants, tels que les dates de naissance et les nationalités, ou même inclure des photographies.
  • Réactivité : Vos données doivent être agiles et mises à jour régulièrement pour refléter les changements de statut comme les PPE qui quittent leur poste ou l’introduction de nouvelles sanctions internationales.
  • Consolidation : Des profils de données propres et consolidés signifient que vous n’aurez pas à travailler avec la même alerte sur plusieurs profils – et, en fin de compte, rendent la remédiation plus rapide et plus facile.

Faire face au changement

La lutte intelligente contre le blanchiment d’argent n’est efficace qu’en raison de la convergence de la technologie et des données, et de la volonté des institutions financières de transformer leur fonction de conformité. Adopter l’approche intelligente est une façon de renforcer la conformité, et les équipes de conformité, dans un paysage de menaces souvent déroutantes – et signifie traiter la conformité comme un processus vivant, qui peut se développer et évoluer avec les besoins des institutions et de leurs clients. Plus important encore, la lutte intelligente contre le blanchiment d’argent devrait être une option pour les entreprises de toutes tailles, des banques internationales établies aux jeunes entreprises en démarrage. La seule obligation que Smart AML impose à ses utilisateurs est le désir d’innover et d’embrasser le changement.

Vous voulez répondre et dépasser les attentes des régulateurs mondiaux ? Contactez ComplyAdvantage dès aujourd’hui !